Vous êtes ici : Accueil > Vie de l’école > Journal de l’école > 2012-2013 > Les "petites bêtes" de la cour
Publié : 21 juin 2013

NATURE

Les "petites bêtes" de la cour

Tout savoir sur les gendarmes, les escargots, les chenilles et les fourmis


  


1 - Le gendarme



Il porte le nom scientifique français de pyrrhocore, soit "punaise rouge".


L’origine du nom vient de ses couleurs caractéristiques rappelant les anciens uniformes de gendarmes qui étaient rouge et noir.


Sa taille est d’environ 10 mm.


Ils vivent souvent en grands groupes.


L’accouplement a lieu en général au début du printemps et dure entre 12h et 7 jours. La femelle pond de 50 à 70 oeufs sur la terre humide, dans un petit terrier ou parmi des feuilles mortes. Les oeufs de gendarmes sont blancs. Leurs larves, sont rouges ou orange uni. Elles éclosent en mai et deviennent des adultes au début de l’hiver.


Ils se nourissent essentiellement de graines. Ils dévorent aussi les oeufs d’autres insectes et des insectes morts.


Tino, Louna B, Louna G,


2 - Les escargots



Grâce à la pluie tombée en grande quantité ces derniers temps, nous avons pu observer beaucoup d’escargots se promener près de notre jardin.


C’était donc l’occasion de s’intéresser à ces petites bêtes.


Le terme escargot désigne la plupart des mollusques qui portent une coquille, dits aussi colimaçons. Majoritairement terrestres, ce sont tous des gastéropodes quelle que soit leur taille (certains mesurent à peine 2 millimètres) ou leur forme.


 Reproduction : 15 à 20 jours après l’accouplement, l’escargot va creuser un trou de quelques centimètres de profondeur pour pouvoir y pondre ses œufs. L’ensemble des oeufs s’appelle un naissain.Le nombre d’oeufs pondus est environ une centaine.



La plupart des escargots sont phytophages : ils mangent des végétaux.

 Zélie, Carla, Oriane, Killyan, Melvyn


3 - Les chenilles



La chenille est la larve des papillons .


La chenille, une fois arrivée à son plein développement, s’enveloppe dans un cocon afin de se transformer en chrysalide qui va à son tour devenir l’insecte adulte.


Seules certaines espèces de chenille tissent autour d’elles un véritable cocon (la plus célèbre étant la chenille du Bombyx mori) .


D’autres s’enterrent dans l’humus à faible profondeur, dans une loge plus ou moins soyeuse : c’est le cas de la plupart des Sphinx.


La plupart des chenilles sont phytophages (mangeuses de végétaux). 


La majorité d’entre elles sont phyllophages (mangeuses de feuilles).


  Matéo, Noah, Dorian