Vous êtes ici : Accueil > Notre village > Histoire
Publié : 12 décembre 2012

Histoire


Etymologie


Druye vient du gaulois « Devros » (Chêne) qui évoque la caractéristique majeure de la commune, celle d’un espace largement forestier où le chêne a la part belle. La forêt de Villandry occupe à elle seule près de un quart de la surface de la communale !


 


Situation géographique


Peu de gens connaissent Druye ! Et pourtant, entre le Cher et l’Indre, elle est facilement accessible. Depuis Tours, Savonnières, Villandry, Langeais, Vallères, Azay-le-Rideau, Pont-de-Ruan ou Artannes, tous les chemins mènent à Druye, comme à Rome d’ailleurs, les Druyens le savent bien. Rome, dans la partie sud de la commune bien sûr !


Maintenant, si l’envie irrésistible vous prend de vous y rendre au plus vite, deux solutions s’offre à vous : rejoindre l’autoroute Tours-Langeais (l’A85) ou bien vous installer confortablement dans le TER Tours-Chinon pour une vingtaine de minutes.


 


Démographie


Bientôt 1 000 habitants. La commune n’en n’a jamais compté autant, ni le bourg d’ailleurs. De tous âges, de toutes convictions, de toute horizons … et là n’est pas sa moindre richesse. Ensuite, une église, quelques belles maisons, une mairie, une école, une poste, l’essentiel des commerces de proximité, des associations socioculturelles, un city-stade, une salle polyvalente …


 


Architecture


Ouvert sur la campagne environnante, relié de toutes parts aux villes et hameaux voisins, son patrimoine architectural est peut-être de qualité inégale, mais il raconte l’histoire d’un village très attachant, au développement lent et difficile. D’où le respect particulier que l’on peut avoir en dehors de toute considération esthétique.

Post-scriptum